L’actualité confirme malheureusement nos analyses concernant la destruction des emplois liée à l’introduction du 4è opérateur mobile.

La forte concurrence régnant sur le marché des télécoms aurait affecté massivement le secteur des centres d’appels. Selon un syndicat professionnel, 8000 emplois seront détruits d’ici la fin 2014.

Lire l’article dans l’Expansion.